• La pile à lire

Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler : informaticien en eaux troubles.

Mis à jour : 8 sept. 2020

Editions Phébus, 2020, 176 p.

Je tiens à remercier infiniment les Editions Phébus ainsi que NetGalley pour ce service presse numérique.


Un garçon sur le pas de la porte est un roman piquant et drôle, une sorte d’encas sucré salé léger très agréable à déguster.


Avec ce vingt-troisième roman, Anne Tyler nous offre le portrait assez original d’un informaticien à la vie paisible que rien ne semble pouvoir perturber. Grâce à un style épuré et fluide, cette auteure titulaire du Prix Pulitzer et en lice pour le Booker Price, nous embarque facilement dans un univers très imagé.


Micah Mortimer, la petite quarantaine est concierge dans son immeuble mais également le gérant de Techno Crack, sa société de dépannage informatique. En couple avec une institutrice de son âge, Cass, les journées de Micah sont réglées avec une grande précision, ne laissant que peu d’espace aux imprévus. Jogging matinal, café, douche, travaux dans l’immeuble entrecoupés de rendez-vous auprès de victimes d’ordinateurs indomptables, Micah a su trouver un refuge dans ce quotidien rassurant qu’il aime agrémenter de moments de détente avec sa compagne.


Cette routine presque berçante sera néanmoins perturbée un beau matin par l’arrivée sur le pas de sa porte d’un certain Brink Adams, un jeune homme en fugue venu spécialement à Baltimore pour le rencontrer. Brink, fils d’une ancienne de ses petites amies, est persuadé que Micah est son père. En acceptant de venir en aide au jeune homme, Micah est en pourtant loin de s’imaginer qu’il risque de rompre l’équilibre qui lui tient tant à cœur.


Grâce à de courts chapitres installant rapidement le décor, l’auteure parvient aisément à nous immerger dans le quotidien de Micah Mortimer, personnage attachant, très à l'aise et sûr de lui dans sa sphère professionnelle mais plutôt maladroit en présence de ses proches.

Anne Tyler nous dépeint habilement et avec humour la façon dont Micah Mortimer, sorte de machine bien huilée, tentera de s’adapter au mystère Adam Brink tout en restant fidèle à son pragmatisme et à son calme olympien. L’auteure parvient ainsi à nous livrer le portrait d’un homme dont la vie bien rythmée a pour toile de fond une routine, qui, dénuée de sens, deviendra de plus en plus mortifère.


Des scènes illustrant son jogging matinal au cours duquel une bouche à incendie prend la forme d’une petite personne au cheveux roux, à celle toute aussi singulière décrivant les moments où il conduit avec son grand panneau Techno Crack sur le toit de son véhicule sous la bienveillance du dieu de la circulation, Anne Tyler emploie un ton cocasse et déjanté pour nous illustrer certains passages.


J’ai donc apprécié pouvoir enfin découvrir l’univers romanesque de cette auteure qui, par petites touches incisives, nous livre un conte moderne sur les incompréhensions au sein du couple tout en nous restituant une ambiance singulière et très figurative.


Vinegar girl (Editions Phébus, 2018) et La bobine de fil bleu (Editions Phébus, 2015) font désormais partie des prochains livres de l'auteure qu'il me tarde de découvrir.

19 vues0 commentaire